Synthèse du CE SSG de Janvier

Présentation aux élus de la politique sécurité Groupe et des sites sur lesquels le groupe demande la certification ISO 27001 :

  • Pour la direction c’est juste un passage de certification, qui n’entraine aucune modification des façons de faire.
  • Pour les élus s’il y a certification, il y a des plans d’action de recadrage, et donc des évolutions des pratiques et donc des conditions de travail des salariés.
  • Débats autour du point, les cas remontés par les élus mettent en lumière un manque de clarté évident quant aux règles de sécurités opposables aux salariés, leurs communications, les sanctions associées, une absence constante de consultation des élus sur ces sujets.
  • De plus en plus, au niveau des projets, les salariés sont amenés à s’engager directement sur des contraintes de sécurités édictées par le client. Les responsables de projets ne semblent pas maitriser plus que les salariés les règles applicables en matière de sécurités.

Les élus votent (19 Pour, 1 abstention)

Les élus demandent à connaitre toutes les contraintes applicables aux salariés dans un but de sécurité, sur site ou sur les projets et rappellent que les CHSCT doivent être consultés.

Nouvel Organigramme, Nouvelles affectations.

Les élus ont demandé le nouvel Organigramme de l’entreprise, celui-ci leur a été fourni, il amène évidemment quelques réactions…

  • Les RHA sont soient des Managers, soit sont identiques sur plusieurs BU, ça va surement permettre aux salariés de s’exprimer sur leurs problèmes de leur volonté de changement.
  • Les salariés ont été affectés dans une nouvelle Agence sans en être informé ! Ah mais tout va être régularisé avec un courrier.
  • Sur au moins une BU, les salariés ont eu droit à un avenant au contrat de travail pour changer d’agence.

Bref en ce début d’année, si on vous demande de signer un avenant au contrat de travail, demandez à vos DP ce qu’ils en pensent !

 

Sécurité informatique : Explication du choix d’office 365 et position de la Direction vis-à-vis des refus de clients de son utilisation

D’après la Direction un seul client, Orange a refusé cet outil.

Pour la Défense c’est SSG qui a décidé.

« Vifs échanges » entre les élus et la direction sur le thème : vous demandez aux salariés de respecter des normes de sécurité complètement dingue, quand ils font une erreur, ils se retrouvent en faute très rapidement (avec tout ce que cela signifie), et quand c’est l’entreprise qui signe des clause sur un outil qui autorise Microsoft à migrer nos données aux Etats-unis, Pays dont on sait ce qu’ils font des bases de données Américaines et en particulier les mails, cela ne choque personne, et on nous traite de naïf….

Pour la direction TOUS LES MAILS PEUVENT ETRE LUS DONC PAS BESOIN DE SE PRENDRE LA TETE EN ESSAYANT DE SAVOIR OU VONT LES MAILS !!!! AHURISSANT ! Nous vous renvoyons au point sur l’ISO27001.

Effectifs : Point entrées / sorties 2017

Grosse alerte CE :

– sur l’année 2017 il y a un turnover de 18,7 sur les productfis.

– la quasi-totalité des entrées sont des débutants,

– ces entrées de débutant permettent difficilement d’être en situation positive en toute fin d’année (+ 90 salariés sur l’année).

– les mois à venir verrons à nouveau les chiffres des démissions s’envoler (environ 400 départs en Janviers).

Nous sommes très inquiets tant d’un point de vue économique que d’un point de vue sociale. Un turn-over aussi important associé à des difficultés de recrutement, et la politique du jeunisme entraine pour nous :

– des jalons plus difficiles à tenir (Formation permanente des nouveaux arrivants)

– une qualité de production plus faible (perte de connaissances / compétences des piliers)

– une productivité plus faible (Productivité va croissante avec l’expérience)

– des difficultés pour les salariés plus importantes (Perpétuelle instabilité des projets)

– un passage de connaissance plus difficile (refaire du passage de co, c’est toujours perdre de la connaissance)

Et donc des grandes difficultés sociales sur les projets, et potentiellement des grandes difficultés économiques à venir.

Pour la direction il est clair qu’embaucher quasi uniquement des jeunes et laisser partir les anciens permet de maintenir la masse salariale à un niveau acceptable pour l’entreprise.

Tout est dit et assumé : maintenir les salaires bas ET laisser partir les anciens en mettant les projets en difficulté est une POLITIQUE D’ENTREPRISE.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *